04.01.2007

Red Cross light

Red Cross Light

"Un frisson extensible à l'infini ; qui débordait sur sa propre causalité ; un plaisir fait tout entier d'avenir, de passé, de présent. Hier et futur. Auparavant et dans un instant. De chaque instant. Mais un instant qui durait tellement longtemps ; un instant qui durait toute la vie. Un instant horizontal, avec des pics verticaux. Un instant perpétuel avec des pics éphémères. Un instant très court et pourtant très long. Un laps de temps si précis et en même temps si évanescent, volatil, une vapeur d'instant inscrite, avec sérieux, dans un instant bloc, un instant solide. Une fleur d'instant coulée dans un instant de bronze. Un instant cadet, des millions de milliards d'instants cadets inscrits dans un instant aîné. Des naissances d'instants abonnés à un instant de mort, à la mort infiniment lente d'un instant qui ne voulait pas mourir. Un instant qui se retardait le plus longtemps qu'il pouvait ; où la jouissance n'arrivait jamais parce qu'elle était déjà là, elle avait toujours déjà été là, présente à chaque nanoseconde ; un frisson de frisson de frisson transbahuté dans chaque instant d'instant.(...)"

 

Extrait très choisi de "PARTOUZ" de Yann Moix que je lis NOW.

16:43 Écrit par Mon Oeil dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.